• Transformations de l’entreprise innovante

    L’innovation – notamment dans les technologies de l’information et de la communication – bouleverse continuellement l’organisation des entreprises, leurs frontières et les marchés dans lesquels elles opèrent. Les équipes d’I3 ont des compétences qui permettent de développer des recherches dans trois directions...

  • Usages, participation, démocratisation de l’innovation

    Dans la période récente, de profonds changements sont intervenus dans la relation entre les producteurs et les consommateurs, entre les experts et les citoyens profanes, entre la sphère publique et la sphère privée, entre le marché, l’Etat et la société civile : les producteurs ont pris conscience du potentiel créatif des usagers et cherchent à en tirer parti.

  • Théories et modèles de la conception

    Les économies de la connaissance et de la création reposent sur les activités de conception. Ces activités sont confrontées aujourd’hui à de nouveaux défis (Technologies de l’information et de la communication [TIC] et nouveaux médias, nouvelles mobilités, développement durable, nanotechnologies, biotech, nouvelles énergies, soin et santé, conception pour l’emploi…) et elles impliquent un nombre croissant d’acteurs hétérogènes (ingénieurs, chercheurs, marketing, architectes, artistes, usagers…).

  • Régulation de l’innovation

    La régulation entendue au sens large – l’adoption et la mise en œuvre de règles collectives qui contraignent et coordonnent les comportements d’entreprises, d’individus ou d’organisations – n’est pas l’apanage des institutions publiques. Les acteurs privés s’engagent dans l’autorégulation, définissent des standards et créent des institutions dans lesquelles sont combinés coopération et concurrence.