Chaire Industrielle d’Ingénierie et d’Innovation Frugales (I3F)

logo-i3f


La chaire I3F constitue un pôle de connaissances pour développer et diffuser les savoirs et expériences industrielles dans le domaine de l’innovation frugale (c’est-à-dire « simple », dépourvue d’une complexité inutile) et de l’ingénierie créative et optimale, conciliant enjeux économiques et sociétaux, synonymes d’une innovation « soutenable ».

Elle porte la mise en relation, autour de réalisations, réflexions, conférences et ateliers, des mondes académiques, scientifiques et de l’entreprise et s’inscrit dans une perspective de changement de paradigme industriel : d’une frugalité contrainte (celle des pays émergents) à une frugalité de choix, synonyme de flexibilité, d’agilité et de rupture.

Une dizaine de chercheurs sont aujourd’hui impliqués dans les activités de la chaire (créée en 2015), dans les champs technologiques des écoles qui la portent (AgroParisTech, Telecom ParisTech, Institut d’Optique Graduate School) ainsi que dans le domaine des sciences économiques et sociales. Pour l’Université de Paris Saclay, la chaire I3F participe d’une politique volontariste de rapprochement des mondes de la recherche et de l’industrie.

I3F est soutenue par la Fondation d’entreprise Carrefour.

Trois axes de recherche structurent le programme de la chaire. Ils envisagent la « frugalité » à trois niveaux d’analyse (micro, méso et macro) :

  • L’ingénierie frugale (réduire la complexité),
  • L’innovation ouverte et ses écosystèmes (une frugalité organisationnelle et de démocratisation de l’innovation),
  • L’innovation globale et territorialisée (la frugalité comme proximité des marchés de l’offre et de la demande).