Benjamin Loveluck

Associate Professor

Bureau B420 · Téléphone 7438

Associate professor at Télécom ParisTech and research associate at CERSA (CNRS-Paris 2). His research focuses on digital sociology and online political practices, the digital political economy, and transformations of the public sphere.

He has published contributions on the history of the Internet, its underlying political ideologies and forms of collective (self-)organisation, and related issues of digital liberties. His recent work explores online self-justice or ‘digital vigilantism’, understood both as a form of social control and political action. He has also investigated governance mechanisms of decentralized platforms such as Bitcoin.

Some of his prior research projects include studies of peer-to-peer production (P2Pvalue European project), dynamics of international news flows (Geomedia) and topologies of online diasporas (e-Diasporas Atlas).

  • Articles dans une revue à comité de lecture

  • Ouvrages

  • Chapitres dans un ouvrage collectif

    • Les formes du pouvoir sur Internet

      Loveluck, B. (2016), Les formes du pouvoir sur Internet, in La Communication. Des relations interpersonnelles aux réseaux sociaux, dir. Dortier, J-F., Sciences Humaines éditions.

    • Vers une économie politique des données : le pouvoir à l’aune des data

      Loveluck, B. (2016), Vers une économie politique des données : le pouvoir à l’aune des data, in Open Data & Big Data. Nouveaux défis pour la vie privée, dir. Bourcier, D., De Filippi, P., Mare & Martin.

    • Publications suivantes (3) ››
    • Qu’est-ce qu’une communauté sur Internet ?

      Loveluck, B. (2016), Qu’est-ce qu’une communauté sur Internet ?, in La Communication. Des relations interpersonnelles aux réseaux sociaux, dir. Dortier, J-F., Sciences Humaines éditions.

    • Digital citizenship and social inclusion: uses of ICTs by migrant populations and minority groups

      Loveluck, B. (2015), Digital citizenship and social inclusion: uses of ICTs by migrant populations and minority groups, in Virtual Citizenship? Roma Communities, Inclusion Policies, Participation and ICT Tools, dir. Alietti, A., Riniolo, V., McGraw-Hill.

    • Internet, un nouveau pouvoir ?

      Loveluck, B. (2014), Internet, un nouveau pouvoir ?, in Le Pouvoir. Concepts, lieux, dynamiques, dir. Holeindre, J-V., Sciences Humaines éditions.

  • Articles dans une revue sans comité de lecture

    • Les territoires numériques des migrants : des espaces d’hybridation

      Loveluck, B. (2012), « Les territoires numériques des migrants : des espaces d’hybridation », in Les Cahiers de l’ARCEP, p. 43

    • Internet, vers la démocratie radicale ?

      Loveluck, B. (2008), « Internet, vers la démocratie radicale ? », in Le Débat, p. 150-166

  • Autres publications

    • La régionalisation de l’espace mondial par les flux médiatiques

      Grasland, C., Lamarche-Perrin, R., Leconte, R., Loveluck, B., Pecout, H., de Ruffray, S. (2016), La régionalisation de l’espace mondial par les flux médiatiques, rapport de recherche du projet ANR Géomédia.

  • Cartographie des controverses | Enjeux des TIC

    Coordination du cours d’analyse des controverses. Ce cours s’adresse à l’ensemble des élèves-ingénieurs de première année de Télécom ParisTech. Il vise à sensibiliser aux dimensions sociopolitiques de la technologie, à l’ère de l’information et de la communication. C’est également une occasion de se familiariser avec les méthodologies des sciences humaines et sociales, à la croisée de la sociologie des sciences et techniques et de la sociologie des affaires, des scandales et des grandes causes. En s’intéressant à un sujet controversé et en étudiant la morphologie des débats – ses différents acteurs, leurs arguments et l’évolution des positions au fil du temps – il s’agit de comprendre comment les découvertes scientifiques et les innovations techniques mettent la société « à l’épreuve », et entraînent parfois des conflits d’ordre éthique ou politique.

    Sociologie du numérique

    Cet enseignement propose des cadres d’analyse sociologique ainsi qu’une mise en perspective historique permettant de mieux cerner les enjeux contemporains du numérique : médias sociaux, communautés en ligne, vie privée, attention et réputation, open data, surveillance, mobilisations citoyennes et activisme etc. Les étudiants acquièrent des clés de lecture ainsi que des connaissances générales pour appréhender les mutations des pratiques sociales dans ce contexte.

    À Sciences Po Paris, École du management et de l’innovation

    Media & Digital Cultures (Master Communication)

    This course introduces students to some of the major theoretical perspectives in the study of media and digital cultures. It draws on key works in social sciences and media scholarship, in order to provide historical, sociological, and political perspective on issues such as: virality and social contagion, the economics of attention, participation and fan cultures, publics and counterpublics, new media and the culture industries, surveillance and privacy, media events and storytelling, the political dimensions of design etc.