Caroline Rizza

IMG_20170227_202753~3

Maître de conférences

Bureau F406 · Téléphone 81 35

Je suis enseignant-chercheur en Sciences de l’Information et de la Communication depuis 2005, initialement au sein du département Innovation Pédagogique (2005-2010) sur la problématique de l’accompagnement au changement autour des technologies numériques, puis (depuis 2014) au sein du Département Sciences Économiques et Sociales (UMR 9217) où je travaille désormais sur la thématique « réseaux sociaux et gestion de crise ».

Mes travaux portent essentiellement sur les compétences numériques des acteurs dans des situations particulières, plus précisément sur leur appropriation des outils numériques pour faire face à ces situations et sur les enjeux éthiques, juridiques et sociaux associés : comment les initiatives ou actions citoyennes, favorisées par le numérique, modifient les relations entre acteurs publics, privés, citoyens, et quelles attentions doivent y être portées.

Ma thèse (2005) portait sur la fracture numérique (DEA) et les compétences des acteurs universitaires (enseignants, étudiants) en matière de numérique. J’ai été successivement ATER et ingénieure de recherche au sein de la Cellule d’Innovation Pédagogique de l’Université Aix-Marseille 2 (2001-2005).

De 2008 à 2010, j’ai contribué au projet « New Millenium Learners » auprès du CERI (Centre pour la recherche et l’innovation dans l’enseignement) de l’OCDE : j’étais en charge des axes « TIC et formation initiale des enseignants » et « stratégies numériques des institutions d’enseignement supérieur » (étude cofinancée par la Caisse des Dépôts et Consignations). Il s’est agi d’étudier les politiques publiques des pays membres de l’OCDE pour rédiger des recommandations sur les deux axes.

De mars 2010 à décembre 2013, j’ai été chercheure invitée au Joint Research Centre (JRC) de la Commission européenne (Ispra, Italie) où j’ai notamment mené un projet de recherche sur “l’éthique des réseaux sociaux” qui a abordé les trois aspects suivants : 1) l’utilisation des réseaux sociaux par les adolescents et le phénomène de harcèlement en ligne, 2) les conséquences non-anticipées par les acteurs publics de l’utilisation des réseaux sociaux en gestion de crise, 3) les questions de respect de vie privée des utilisateurs. L’ensemble de mes travaux se sont inscrits dans une logique d’evidence-based policy.
Depuis lors, mes recherches s’intéressent aux questions éthiques, juridiques et sociales soulevées par les technologies émergentes dans des situations précises telles que les relations interpersonnelles, les situations de crises, la conception d’outils numériques (ex. ‘privacy/ethics-by-design’ ; ‘responsible research and innovation’) pour des publics aux besoins spécifiques (ex. adolescents ; seniors ; victimes etc.).

En 2014, à mon retour à Telecom Paristech (depuis 2014), j’ai conjointement mené deux axes de recherche sur 1) l’Innovation responsable et l’internet des objets et 2) les réseaux sociaux en gestion de crise (voir section “projets).

Je suis actuellement coordinatrice du projet ANR MACIV « Management of citizens and volunteers : social media in crisis situation » (2018-2021) et rattachée à l’équipe de recherche Euridice sur les risques, dispositifs de gestion de crise et des évènements majeurs portée par le LATTS.
Ce projet est l’aboutissement de deux ans de travail avec les partenaires académiques (LATTS, Mines d’Albi-Carmaux), partenaires publics (Préfecture de Paris, Ministère de l’Intérieur, Pompiers du Var – SDIS 83), associations (volontaires internationaux en soutien opérationnel virtuel – VISOV) et privés (Atrisc, Numérique et digital citizen).
En amont de ce projet, j’ai coordonné et animé l’École Thématique CNRS (mai 2017) “Social networks and crisis management” qui s’est tenue à Telecom ParisTech en mai 2017.

Parmi mes autres engagements scientifiques:

– Membre et Secrétaire de l’Association Internationale ISCRAM – Information System for Crisis Response and Management (élue en 2017)

– Secrétaire de Rédaction de la Revue Distances et Médiations des Savoirs depuis 2013 – revue qualifiante

– Membre du groupe de travail « TIC et Innovation Responsable » de l’Observatoire sur l’Innovation Responsable de l’Ecole des Mines ParisTech,

– Membre du groupe de travail « Réseaux sociaux et risques » de l’association française pour la prévention des catastrophes naturelles

– Membre de la Chaire Valeurs et Politiques des informations personnelles (2014-2016).

  • Articles dans une revue à comité de lecture

    • Working with Data: Ethical Legal and Social Considerations Surrounding the Use of Crisis Data and Information Sharing During a Crisis

      Rizza, C., Büscher, M., and Watson, H. (2017), « Working with Data: Ethical Legal and Social Considerations Surrounding the Use of Crisis Data and Information Sharing During a Crisis », in Journal of Contingencies and Crisis Management, p. 2-6

    • L’usage du cahier de textes numérique dans l’enseignement secondaire français: un objet frontière ?

      Costa, P., Peraya, D., Rizza, C. (2015), « L’usage du cahier de textes numérique dans l’enseignement secondaire français: un objet frontière ? », in Question de Communication, Série Actes.

  • Chapitres dans un ouvrage collectif

    • Decision making with uncertainty

      Comes, T. Adrot, A. and Rizza, C. (2017), Decision making with uncertainty, in Sciences for Disaster Risk Management: Knowing better and losing less, dir. Karmen Poljanšek, Montserrat Marín Ferrer, Tom De Groeve, Ian Clark, Publications Office of the European Union.

    • EU Sequana 2016: Regards croisés sur l’exercice européen

      Rizza, C., et Kauffmann P. (2017), EU Sequana 2016: Regards croisés sur l’exercice européen, in La gestion de crise à l'épreuve de l'exercice EU Sequana, dir. Valérie November, et Laurence Créton-Cazanave, La documentation Française.

    • Digital Competences

      Rizza C. (2014), Digital Competences, in Encyclopedia of Quality of Life and Well-Being Research, dir. Michalos, AC., Springer.

    • Digital divide

      Rizza C. (2014), Digital divide, in Encyclopedia of Quality of Life and Well-Being Research, dir. Michalos, AC., Springer.

  • Ouvrages collectifs

  • Articles dans une revue sans comité de lecture

    • Prévention des risques et gestion des crises Opportunités et défis de l’utilisation des réseaux sociaux

      Rizza C. (2014), « Prévention des risques et gestion des crises Opportunités et défis de l’utilisation des réseaux sociaux », in Revue de l'Electricité et de l'Electronique, p. 115-122

    • Use information, hide the trace. Exploring Citizen’s Privacy and Security across RFID technologies and Internet of Things

      Crabu, S.; Draetta, L. et Rizza, C. (2015), Use information, hide the trace. Exploring Citizen’s Privacy and Security across RFID technologies and Internet of Things, .

  • ENSEIGNEMENTS EN 1ere ANNEE

    – Pratiques et analyses de la communication écrite

    Chaque année pendant un semestre, j’encadre un groupe d’une quinzaine d’élèves. Nous travaillons ensemble les différentes phases de la communication écrite: choix d’un sujet, question principale, contrat de communication, recherche documentaire et travail de terrain si nécessaire, élaboration d’un plan de travail puis d’un plan de rédaction, la bibliographie.

    Les élèves sont libres dans le choix de leurs sujets. Je leur demande très tôt de travailler sur une visualisation, maquette, 1ere de couv’ pour les faire décoller du traditionnel travail de rédaction et discuter leurs choix avec leurs camarades.

    Quelques exemples :

    IMG_20171003_155549[1] IMG_20171003_153503[1] IMG_20161208_110531

    – Analyse des controverses socio-techniques (Enjeux des TIC)

    Chaque année j’encadre un groupe de 7-8 élèves. À travers les méthodes de cartographie des controverses, nous cherchons à former les futurs ingénieurs à l’analyse des relations entre science, technique et société.

    Parmi mes sujets “préférés”: Le délit d’entrave numérique à l’IVG

    – Encadrement des stages de formation humaine

    Entre la 1ere et la 2eme année, les élèves partent en stage de formation humaine ou stage ouvrier. Chaque année j’encadre un groupe d’une quinzaine d’élèves. Nous nous voyons avant leur départ en stage pour préparer leur questionnement, et à leur retour de stage en travaillant autour de deux écrits distincts: l’écrit d’étonnement (formulation brute de leur expérience) et l’écrit d’expérience (écrit structuré permettant à partir de l’expérience vécue de s’interroger sur des problématiques du monde du travail).

    – PACT Projet d’Apprentissage Collaboratif Thématique

    De 2014 à 2017, j’ai contribué à PACT en tant qu’expert pour le module “Etude d’impact sur la vie privée” et en tant que membre des jurys pour les quatre phases du projet.

    Le module  visait à sensibiliser les élèves sur les enjeux sociétaux de la donnée personnelle dans la réalisation de leur projet. en utilisant les méthodologies fournies par la CNIL, ils démontraient l’adéquation de leur appli ou technologie avec les exigences légales et menaient dans une version allégée un PIA (Privacy Impact Assessment)

    Pic-module-PIA

    ENSEIGNEMENTS EN MASTERS

    – Responsible innovation and sustainable development – Master Management Innovation et transformation numérique (Telecom ParisTech / Sciences Po)

    This course provides an overview of the field of Responsible Research and Innovation and its applications. It proposes dedicated modules on Green-IT and Sustainable Development as a way to address technology within its interconnection with environmental but also social and political factors. Among the others applications, the Fairphone initiative is studied.

    – Réseaux sociaux et gestion de crise: enjeux éthiques, juridiques et sociaux – Master PEACE Studies (Paris Dauphine)

    Le cours a pour objectif de développer chez les étudiants les compétences minimales nécessaires à leur participation à la gestion d’une crise. La réalité empirique et la recherche suggèrent que des problèmes de gestion se posent de manière récurrente aux organisations impliquées dans des évènements critiques.

    Concernant mon module : La gestion de crise mobilise de plus en plus les technologies de l’information et de la communication (TIC) avant, pendant et après la crise. Ces technologies constituent ainsi une réelle opportunité pour les acteurs décisionnaires et opérationnels. Cependant leur intégration ne va pas sans complexifier les processus de gestion des crises. A partir de différentes études de cas, cette session s’efforcera de sensibiliser les étudiants aux opportunités et défis soulevés par l’utilisation croissante des TIC en gestion de crise d’un point de vue social et éthique.

    RÉSEAUX SOCIAUX ET GESTION DE CRISE

    Projet ANR MACIV – Management of citizens and volunteers : social media in crisis situation (2018-2021) – coordinatrice scientifique
    Partenaires académiques : LATTS, Mines d’Albi-Carmaux,
    Partenaires publics Préfecture de Paris (zone de défense et de sécurité), Ministère de l’Intérieur (DGSCGC), Pompiers du Var – SDIS 83),
    VISOV – volontaires internationaux en soutien opérationnel virtuel,
    Partenaires privés : Atrisc, Numérique et digital citizen.

    Étude exploratoire “réseaux sociaux et spatialité de l’information: l’utilisation des médias sociaux en gestion d’urgence” Zone de défense et de sécurité de Paris (fév-juil. 2018) – coordinatrice scientifique

    Co-encadrement d’une thèse “Réseaux sociaux et crise : pratiques des acteurs institutionnels et intégration des volontaires” Telecom ParisTech / Mines Albi (2017-2020) – coordinatrice scientifique

    École thématique CNRS pluridisciplinaire “Social Networks & crisis management” – (15-19 mai 2017 à Télécom ParisTech) – coordinatrice scientifique

    – Équipe de recherche Euridice (étude et observation de terrain pendant l’exercice de montée des eaux EU SEQUANA et l’EURO 2016) – membre depuis janvier 2016 (LATTS coordinateur scientifique)

    INNOVATION RESPONSABLE ET COMPÉTENCES DES ACTEURS

    Étude exploratoire “Maison et objets connectés. L’impact du numérique dans l’espace intime” Leroy Merlin Sources (Paris, 2016-2017)
    Premiers éléments de l’étude restitués lors de l’Atelier collaboratif “le chez-soi numérique”, Assises de l’Habitat (Paris, juin 2017)

    Projet de recherche CIPRIoT “citizens’ privacy in RFID and IoT contexts – an exploratory study about the socio-technical viability of the silence of the chips concept” – Programme Futurs et Ruptures (IMT, 2015)
    Partenaires: Joint Research Centre and the DG CONNECT (Commission Européenne); CNRFID. IMT_Poster_recherche_CIPRIOT

    ETHICS OF SOCIAL NETWORKS (Joint Research Centre, IPSC, Digital Citizen Security Unit)

    Social networks and crisis management (2013-2014)
    Urban crisis: do-it-yourself justice and vigilantism

    Social networks and cyber-bullying among teenager (2012-2013)

    – Interrogating privacy in the digital society (2011-2013)

    NUMÉRIQUE ET ACTEURS DE L’ENSEIGNEMENT

    – Projet “New Millenium Learners” OCDE, CERI- Centre pour la recherche et l’innovation dans l’enseignement (2008-2010)
    « TIC et formation initiale des enseignants »
    « stratégies numériques des institutions d’enseignement supérieur » (étude cofinancée par la Caisse des Dépôts et Consignations).

    Projet Cap Digital “Espaces Numériques Éducatifs Interactifs de Demain” (2007-2010)
    Projet porté par Hachette Livre, rassemble des PME (Edumedia, Ideo Technologies, Ilobjects, Infostance, IP Label, Kayentis, Maxicours, Nexen, Pertimm, Promethean, YPOK) et des laboratoires et établissements publics (CNDP, EPHE, Telecom ParisTech, LIP6 – Paris 6, LCU – Paris 8, STEF – ENS Cachan/ INRP)
    Co-encadrement d’une thèse de doctorat “Les usages du cahier de textes numérique et ses effets en milieu scolaire : la cas d’enseignants du collège dans l’Académie de Créteil” (Paola Costa Cornejo, soutenue en 2013)